HMS Caroline – Sauvetage de l’unique survivant de la bataille du Jutland

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le HMS Caroline, croiseur léger de classe C de la Marine Royale britannique, a été construit en 1914 par la société Cammell Laird à Birkenhead. Il a été mis en service le 4 décembre 1914, et garde jusqu’à présent le titre du navire de guerre d’un important tonnage construit le plus rapidement du monde.

Il a servi dans la mer du Nord tout au long de la Première Guerre mondiale, passant une grande partie de la guerre avec la 4ème escadrille de croiseurs léger. Il a participé à la fameuse bataille du Jutland en 1916, sous le commandement du capitaine HR Crooke. La bataille du Jutland est la plus grande bataille navale de la Première Guerre mondiale et réputée d’être l’une des plus complexes de l’histoire. Elle opposa pendant deux jours, la Royal Navy à la Marine Impériale allemande en mer du Nord, à 200 km au nord-ouest de la péninsule danoise du Jutland en mai-juin 1916. La bataille générale du 31 mai 1916 qui dura environ 2 heures impliqua au total 250 navires de tous types ; l’affrontement coûta quatorze bâtiments aux Britanniques et onze aux Allemands, ainsi que des milliers de victimes humaines. Le HMS Caroline est l’unique vaisseau existant de nos jours ayant pris part à cette bataille historique.

HMS Caroline en 1917

HMS Caroline en 1917

Plus tard, le navire fut intégré dans le groupe des Indes orientales, avant d’être placé en réserve et converti en quartier général et navire-école de la Division de la Royal Naval Volunteer Reserve Ulster en 1924.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le HMS Caroline servit de quartier général de la Royal Navy dans le port de Belfast, qui était utilisé comme une des principales base de départ de nombreux navires de guerre escortant les convois de l’Atlantique et vers Mourmansk. Le navire n’étant pas assez grand, plusieurs bâtiments à terre furent annexés au quartier général flottant. Durant la première partie de la Seconde Guerre mondiale jusqu’en 1943, quand la RAF Belfast occupait l’aérodrome de Sydenham (port de Belfast), le personnel du Fleet Air Arm qui y était basé fut consigné à bord du HMS Caroline.

Après la guerre, le vaisseau fut maintenu à quai comme structure de formation de la Royal Naval Reserve. Le HMS Caroline a été est inscrit au « National Historic Fleet, Core Collection », liste de bateau musée au Royaume-Uni. Bien que n’étant plus capable de naviguer par ses propres moyens, le HMS Caroline reste à flot et en excellent état. Secoué par des vagues et des vents violents, le navire à presque réussi de se détacher de ses amarres à plusieurs reprises. En 2005, lors d’une tempête, il a arraché plusieurs bornes énormes de la jetée en béton, mais n’a pas réussi à se libérer entièrement.

Le HMS Caroline a été décommissionné le 31 mars 2011, une cérémonie traditionnelle a eu lieu et son enseigne a été mis en place dans la cathédrale Saint-Anne à Belfast. Suite à cet évènement, il a été placé sous la garde du National Museum of the Royal Navy basé à Portsmouth, tout en restant amarré à son poste dans le Dock Alexandra.

Quand il a été annoncé dans le numéro de mars 2011 du Military Times que suite à sa mise hors service, le croiseur HMS Caroline allait être mis au rebut et transformé en lames de rasoir, il y eu un appel aux armes afin de le conserver. Une mobilisation considérable voit le jour dont celle du Dr Dominic Tweddle, Directeur général du National Museum of the Royal Navy, qui déclara alors : le HMS Caroline est proche de la tête de liste des dix navires de guerre dans le monde qui doit être préservé à tout prix.

Les valeurs historiques du HMS Caroline sont indéniables, en voici quelques exemples :

  • Sa participation à la bataille du Jutland.
  • Ses turbines à vapeur Parsons en sont les derniers exemples à ce jour.
  • Son record du monde en termes de durée de construction.
  • Il est le dernier croiseur léger britannique en service de la Première Guerre mondiale.
  • Il a conservé le statut d’être le deuxième plus vieux navire en service dans la marine royale au moment de sa mise hors service en 2011, devancé seulement par le HMS Victory.
  • Il était l’un des navires de guerre de l’époque le plus rapides, capable d’une vitesse allant jusqu’à 30 nœuds.
  • Il est à 80% dans son état original.

A ce jour, des négociations sont en cours entre le Ministère de la défense de la Grande-Bretagne, le gouvernement Nord Irlandais et la ville de Belfast ainsi que le National Museum of the Royal Navy à Portsmouth afin de trouver une solution à préserver cet éminent héritage de l’histoire britannique.

Vous pouvez suivre la campagne de préservation du HMS Caroline sur Facebook http://www.facebook.com/pages/Save-HMS-Caroline-1914/136572343086169 ou Twitter https://twitter.com/HMS_Caroline

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »