Worshipful Company of Goldsmiths - l’orfèvrerie de 1300 à nos jours

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Propos de rarecollection.ch La Worshipful Company of Goldsmiths, plus communément connu sous le nom de Goldsmiths’ Company (Société des Orfèvres) est l’une des douze grandes entreprises faîtières (Livery) de la City de Londres et a reçu sa première charte royale en 1327.

La Société a été constituée en tant que guilde médiévale pour l’orfèvrerie, et au fil du temps est devenu responsable des orfèvres et des joailliers également. Seuls ceux revêtus aux couleurs de la Société (les liverymen) étaient  autorisés à échanger ou commercer ces denrées précieuses dans les limites de la City. Bien que le but de cet arrangement fût de maintenir des normes, il était aussi devenu restrictif dans un marché de plus en plus en extension.

Armoiries de la Worshipful Company of Goldsmiths

Armoiries de la Worshipful Company of Goldsmiths

Créée afin de réglementer l’artisanat et le commerce de l’orfèvre, la Goldsmiths’ Company est responsable depuis 1300 pour tester la qualité de l’or, de l’argent, à partir de 1975 les ouvrages en platine et dès 2010 ceux en Palladium. Les poinçons proviennent du XVe siècle où les artisans Londres étaient requis d’apporter leurs objets au Goldsmiths’ Hall afin d’effectuer les tests  et les marquages. Cette exigence demeure inchangée aujourd’hui et la Société procède encore à sa fonction statutaire également connu sous le nom d’Assay Office London. Pour la petite histoire, le  mot Hallmark (poinçonnage en anglais) vient du fait que les métaux précieux étaient officiellement inspectés et marqués au Goldsmiths’ Hall, siège la Compagnie. Ce dernier est situé à la jonction de Foster Lane et Gresham Street, au nord-est de la cathédrale Saint-Paul. La Worshipful Company of Goldsmiths  a bâti son premier Hall en 1339 à cet endroit, le bâtiment actuel est leur troisième depuis la création de l’emplacement.

Les autres responsabilités d’Assay Office London comprennent l’examen annuel des pièces fabriquées par le Royal Mint, connue sous le nom de « the Trial of the Pyx », et, avec l’aide du Plate Committee, le contrôle des articles d’argenterie antique soupçonné d’avoir contrevenu à la Loi Hallmarking.

La Goldsmiths’ Company a fondé en 1891 la London Technical and Recreative Institute, plus connu de nos jours comme Goldsmiths, University of London.

Le lien ci-après vous donne un exemple et des explications de poinçonnages réalisés par l’Assay Office London ; il s’agit des normes de conformités du HMS Victory Wine Cannon de Lancelot Lancaster White.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »